14062018

Participants (LPSC, LAPP) : Stéphane S., Christine G., Catherine B., Sabine C., Muriel G., Frédérique C.

Minutes de la Discussion entre le LAPP et le LPSC quant à l'intérêt et aux possibilités de collaborer, dans la perspective du projet DOMA de R&D à 10 ans (horizon HL-LHC), initié par WLCG en mars 2018 :

DOMA R&D orientée stockage et gestion de données car c'est là que les problèmes d'évol. se posent. Différents axes : stockage distribué, QOS (Qualité de Service), Gestion de données intelligente (intelligence revient en partie au niveau de l'infra et non uniquement au niveau du Catalogue de l'expérience), Accès aux données (Caching, Content-delivery/streaming), Mise en cache au niveau site ou au niveau client (WNs typ.).

Projet DOMA présenté à Naples par S.Campana comme un projet structuré en 6 WPs ou WGs potentiels ( 3 orientés Infra.&Technos, 3 autres orientés Intégration) : https://indico.cern.ch/event/651352/contributions/2960308/attachments/1630962/2599804/WLCGDataManagementGDB-04-2018.pptx

Motivation LAPP pour R&D (actuellement au stade de la réflexion) : Aujourd'hui T2D ATLAS, le LAPP fournit 2 PB et envisage de rester fournisseur de stockage dans le futur. D'où importance de faire de la R&D ou d'anticiper les évolutions. Intérêt de faire cela dans le contexte ATLAS et surtout dans d'une collaboration au niveau région et français (LCG-France). LAPP et LPSC sont tous deux : T2s ATLAS, même région, proximité RTT 5 ms donc latence réseau faible, stockage DPM. LPSC est clairement le premier partenaire potentiel pour le LAPP dans ce contexte.

Réflexion préliminaire du LAPP synthétisée ci-dessous. quelques idées (surement d'autres possibles) organisées court/moyen termes versus Infra-Technologies / Consolidation-Intégration, ces 2 types d'activités pouvant concerner des profils différents (administrateur de site ou computing expériences).

Idée court-terme de Stéphane : idée de type stockage distribué pour démarrer en 2018 sous la forme d'un test ou d'une campagne de x mois qui peut être réversible, basé sur Rucio + configuration des queues Panda et assez proche de ce qui pourrait être fait à GRIF. Objectif : faire en sorte que les jobs ATLAS au LAPP et au LPSC accèdent indifféremment les SE à Grenoble et à Annecy. Selon Stéphane, on ne s'attend pas à plus que qques % d'accès remote au début. "Modeste voire peu ambitieuse", l'approche a néanmoins de l'intérêt :
- Démarrer dès à présent, sans effort côté administration de site sinon du monitoring Réseau et Efficacité ATLAS,
- Afficher une collaboration concrète LAPP-LPSC
- Utiliser compétence ATLAS existante (Sabine C.+Stéphane)
- Utiliser le réseau qui peut potentiellement "booster" l'évolution WAN nécessaire pour les 2 sites (plutôt jugé comme un "point-faible" aujourd'hui par le LAPP compte tenu du transit via AMPLIVIA et TIGRE).

Peu de disponibilité des équipes techniques LPSC et LAPP en 2018. Mais des changements peut être à venir.

Des idées à moyen terme, avec ou sans DPM, sont évoquées. Le LAPP se pose la question de savoir "Jusqu'où aller avec DPM ? OK pour les 5 prochaines années mais au delà ? Evolution vers CEPH pourrait être envisagée (réflexion à creuser, partenariat GRIF possible cf. présentation M.Jouvin au kick-off meeting DOMA)
Un modèle de fédération a été mis en œuvre en Italie et fait figure de piste potentielle à moyen terme (pas avant 2019, plutôt 2020). Travail autour des fonctionnalités de Caching DPM (Volatile pool) également possible pour juger de l'intérêt de poursuivre avec DPM.

Sabine se déclare séduite par l'idée court-terme de Stéphane. Stéphane a discuté notamment avec Cédric Serfon et précise qu'il y a encore des éléments à préciser/valider.
Christine serait partante mais pas en 2018 compte tenu de sa charge de travail. Muriel : situation identique au LAPP en 2018.
L'évolution du réseau est cruciale ; un plan d'évolution du Réseau serait nécessaire.
Catherine souligne qu'un des axes de DOMA est la réduction des coûts. L'effort doit aussi permettre une réduction des coûts. Elle se déclare en faveur d'une collaboration entre le LPSC et le LAPP.
Ces idées pourraient faire l'objet d'une proposition de projet de R&D transverse IN2P3 (pour un peu de visibilité et quelques moyens financiers sur 2 ou 3 ans). La demande se ferait sans doute via LCG-France. Aucun empêchement a priori quant à l'élargissement à d'autres sites.

Réflexion initiale LAPP-DOMA.JPG (80.5 KB) Chollet Frédérique, 12/14/2018 04:07 PM